Seine-Escaut - L’Union européenne renouvelle son soutien au réseau fluvial

Publiée le :
15 juillet 2022
Seine-Escaut - L’Union européenne renouvelle son soutien au réseau fluvial

Ce 29 juin, la Commission européenne a annoncé l’attribution d’une nouvelle dotation de €276 millions au réseau fluvial Seine-Escaut. Cette nouvelle subvention s’inscrit dans la continuité des deux précédentes, au titre du 1er appel à projets du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE) pour la période 2021-2027. Le projet a été défendu par le Groupement Européen d’Intérêt Economique (GEIE) Seine-Escaut, une coopération franco-belge inédite créée en mars 2010.

En Wallonie, €71 millions de cette 3e subvention seront consacrés au financement des projets menés par le SPW sur le réseau Seine-Escaut. Les objectifs poursuivis pour la Région wallonne visent à la mise à gabarit à 2000 tonnes de la Dorsale wallonne, la fiabilisation par la réhabilitation de ses infrastructures, l’amélioration du niveau de service aux usagers et à la préparation des étapes suivantes d’investissement par la poursuite des études.

Concrètement, cette subvention permettra de contribuer à ces objectifs avec :

  • L’élargissement du canal Nimy-Blaton et l’aménagement de la Sambre à Franière pour permettre le passage de bateaux de 2000 tonnes ;
  • La fiabilisation des ouvrages hydrauliques de la Basse Sambre et la modernisation de leurs équipements pour permettre leur télégestion à partir du centre PEREX ;
  • La fiabilisation par réhabilitation du plan incliné de Ronquières (travaux des équipements de translation des bacs) et de l’écluse d’Ittre (alimentation haute tension et commande des mécanismes de sassement) ;
  • La poursuite des études pour préparer les appels à projets MIE suivants.

A terme, Seine-Escaut constituera le 1er réseau européen de transport fluvial, adapté au passage de bateaux jusqu’à 4 400 tonnes, grâce aux 1 100 km de voies navigables à grand gabarit. Il reliera 5 ports maritimes, 60 ports intérieurs, 90 ports de plaisance et 360 communes implantées à proximité de la voie d’eau. Ce projet d’ampleur offre également une solution de report modal vers le fleuve propice à la réalisation des objectifs de décarbonation des transports fixés par le Pacte vert européen. C’est donc un pas de plus non négligeable vers la mobilité des biens et des personnes, le développement économique et la transition écologique des territoires.

Carte_MODERNISATION-FR_REVISION_2022_07_13_v04_partie_programme_S-Escaut.png