Equipements routiers

Les systèmes de pesage

Le SPW mène également une politique répressive à l’encontre des véhicules en surcharge pour 3 raisons principales : diminuer la détérioration de l’infrastructure routière, lutter contre la concurrence déloyale et renforcer la sécurité routière.

Pour agir, il dispose d’un réseau de pèse-essieux fixes le long des autoroutes et d’équipements de pesage mobile permettant de peser les véhicules interceptés.

Il a également pour objectif la mise au point d’un dispositif de pesage en marche des véhicules qui devrait permettre à court terme la mise en place d’un système de contrôle sanction automatique des surcharges sans interception. Des véhicules trop lourds pourraient ainsi être « flashés » lorsque leurs charges à l’essieu ou leurs poids totaux dépasseraient les maximas autorisés.

Ces stations de pesage se basent sur un dispositif piézoélectrique innovant surnommé WIM (Weight in motion).

Au nombre de cinq (Courrière, Habay-la-Neuve, Milmort, Saint-Ghislain et Louvain-la-Neuve), ces stations, équipées entre autres de caméras et d’un matériel de technologie de pointe, permettent de détecter les poids lourds en surcharge grâce à des capteurs installés dans le revêtement de nos autoroutes.

Lorsqu’un poids lourd franchit le portique, les informations recueillies (poids, hauteur, vitesse, longueur, dépassement interdit, immatriculation) sont transmises à un serveur de la DGO1 et à la Police.

Sur le terrain, la police domaniale et/ou la police fédérale ont accès à ces données grâce à une interface web. La police, située en aval du portique, reçoit ces informations sur une tablette et peut ainsi intercepter les camions pour les escorter vers la station statique la plus proche, les peser et dresser les amendes si ces derniers sont en surcharge.

À terme, l’objectif est la verbalisation automatique des contrevenants, mais en attendant leur homologation, ils sont utilisés pour la présélection des véhicules et ils permettent de cibler l’interception des véhicules en surcharge et leur pesage légal avec une station de pesage statique se trouvant en aval sur un parking autoroutier.

 

Autres équipements

Le SPW Mobilité et Infrastructures réalise par ailleurs des études sur les prescriptions techniques des équipements routiers et autoroutiers et définit ces prescriptions techniques en utilisant les normes européennes. Ces prescriptions sont reprises pour les produits concernés dans Qualiroutes.

Les études effectuées portent sur l’éclairage public, les feux tricolores, les radars, les équipements de tunnels, la signalisation routière ou encore les barrières de sécurité et tous autres systèmes de transport intelligent (détection/contrôle de covoiturage sur BAU, dispositifs d’interaction avec les véhicules connectés, … (voir tous les projets ITS)). Les équipements routiers, ce sont aussi les marquages, la signalisation verticale, les dispositifs de retenue comme les glissières ainsi que les écrans antibruit.