Obstacles latéraux

De multiples facteurs entrent en ligne de compte dans les causes des accidents de la circulation.  Ils sont souvent liés au comportement des conducteurs, rarement à l’infrastructure elle-même.

 

Mais on peut parfois observer que certains équipements ou aménagements sont inadaptés par rapport au comportement des usagers.

 

Les obstacles latéraux, en particulier, aggravent considérablement les conséquences des sorties de route. C’est pourquoi, chaque année, des moyens sont déployés pour traiter les obstacles latéraux en Wallonie.  Cette problématique est systématiquement prise en compte dans le cadre des travaux de rénovation ou d’investissement.

 

Tous les gestionnaires de voiries y ont été sensibilisés, ce qui a permis de généraliser « la méthode de traitement SDFI » :

Supprimer l’obstacle, le Déplacer, le Fragiliser ou l’Isoler. Ces mesures sont envisagées dans cet ordre.


Suivant cette ligne de conduite, les glissières de sécurité ne sont utilisées qu’en dernier recours, pour isoler un obstacle plus dangereux qu’elles-mêmes.

 

L’accent est davantage mis sur la fragilisation des équipements.  Ainsi, progressivement, les poteaux d’éclairage à sécurité passive remplacent les anciens candélabres.