Les éoliennes

La première éolienne a été construite en 1993 à Saint-Vith dans la province de Liège.
Depuis,  on a recensé environ 366 éoliennes qui alimentent au moins 486 000 ménages.
On remarque une évolution dans la recherche de hauteur et de puissance avec l’aménagement du parc éolien d’Estinnes qui possède des éoliennes plus hautes, plus grandes et plus puissantes pouvant ainsi produire jusqu’à 180 millions kWh pour alimenter 50.000 ménages par an.

En 2017, 37 nouvelles éoliennes ont été installées en Wallonie. Pour répondre aux objectifs wallons en matière d’énergie renouvelable, il faudra implanter de l’ordre de 100 MW supplémentaires par année jusqu’à 2020.

 

Quels sont les avantages ?

Ces éoliennes produisent de l’énergie sans émission de CO2 et ont donc peu d’impact environnemental.  Il y a aussi d’autres avantages tels qu’un coût limité au MW installé, une technologie décentralisée sur l’ensemble du territoire, mais aussi une appropriation du projet par le citoyen.

 

Quels sont les impacts de ces éoliennes ?

  •  Ce sont des éléments neufs que l’on place dans un paysage existant.
  • Ces éoliennes ont un spectre sonore dont on cherche à atténuer les effets.
  • Elles produisent un effet d’ombre portée lorsque les pales passent devant l’axe des rayons du soleil.

 

Quelles mesures sont mises en place pour limiter l’impact sonore ?

Concernant le spectre sonore émit par les éoliennes, la réglementation veut que les éoliennes soient éloignées des habitations. On commence, d’ailleurs, à placer des peignes à l’extrémité de certaines pales pour atténuer le bruit.

 

Quel est le rôle du SPW Infrastructures ?

Le SPW Infrastructures remet des avis sur l’implantation de tels équipements aux alentours des autoroutes et routes régionales. Elle organise également le passage sur son domaine via une convention avec les promoteurs éoliens.