Arbres et plantations

Les abords paysagers le long des routes peuvent se présenter sous diverses formes :

  • Des arbres et arbustes isolés ;
  • Des arbres et arbustes faisant partie d’un groupe ;
  • Des arbres et arbustes faisant partie d’une allée ou d’une haie ;
  • Des massifs boisés ;
  • Des zones enherbées ;
  • Des plantations d’agrément.

Pour chaque type de plantations aux abords du réseau routier régional, une remise à niveau complète est fixée pour 2020 avec une priorité sur l’entretien des zones sensibles.

Si les opérations d’élagage ou d’abattage excédant 3 ha sont susceptibles d’engendrer des nuisances sonores pour le voisinage, le service concerné doit envoyer obligatoirement un e-mail aux services Communication du SPW.

Pour les abattages d’arbres, les troncs et branches sont évacués au plus tôt pour ne pas constituer une entrave à la circulation ou aux riverains. La zone encombrée par les branches et déchets d’abattage est balayée au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Ces abattages comprennent la coupe, le ramassage, le chargement des déchets et le broyage. Ceux-ci exigent également une coupe nette et franche et une conservation d’arbres de moins de 10 cm de circonférence. Le mode d’intervention est choisi en fonction du site pour garantir la sécurité.

Concernant les débroussaillages, l’opération comprend la coupe à hauteur maximale de 5 cm, le ramassage, le broyage et l’évacuation des déchets.

Pour l’enlèvement d’une haie remarquable, il faut un permis d’urbanisme.

Pour le fauchage des talus, une unique coupe est effectuée à partir du 1er septembre en Famenne et en Ardenne, et à partir du 1er août pour les autres régions. Les fauchages doivent être terminés pour le 15 octobre. Les terre-pleins centraux, intermédiaires et latéraux sont régulièrement entretenus.

Toutes les opérations de coupe des engazonnements (opérations consistant à ensemencer de gazon un terrain) sont effectuées en évitant d’endommager les aménagements. Si l’un d’entre eux est endommagé, il est réparé et remplacé. Le fauchage des engazonnements s’effectue à l’aide d’engins adaptés au relief et à l’état du sol. Là où l’engin mécanique ne peut être utilisé, d’autres outils sont à prévoir.